NEW-YORK : MY FAVORITE ROLLER COASTER ! 1/2

Tout le monde adore le dire : New York, soit tu aimes soit tu détestes. Je ne sais pas vraiment si cet adage est vrai car à mon sens il s’agit surtout de l’état d’esprit que l’on décide d’avoir vis à vis de la vie et des opportunités qu’elle offre. New York, à l’instar de Paris d’ailleurs et de nombreux autres lieux, sinon tous, est un lieu qu’il faut aborder avec un certain « mindset » comme disent les anglo-saxons. C’est vrai après tout, n’est-il pas évident qu’avant d’émettre tout jugement l’essentiel réside en fait dans notre mesure à aborder une situation, une nouvelle ville avec ouverture d’esprit et positivité, de façon à percevoir ce qu’elle aurait de mieux à offrir.

Right. Right ?

Une fois cette base établie : que tout dépend bel et bien de vous, on peut alors commencer à ressentir des choses.

Je vous parle de ça car je me souviens parfaitement de ma première fois à New York, à 17 ans, seule, remplie de rêves et folle de joie face à une ville prête à me faire tourner la tête… et qui a tenu toutes ces promesses. Forcément lorsque l’on commence une histoire, avec à l’esprit qu’elle sera absolument extraordinaire, comme par magie, elle le devient. Souvenez vous-en… c’est vrai pour toutes les histoires. Y compris d’amour.

Extraordinaire, la journée d’hier l’était justement. Et c’est comme si l’univers s’était amusé à me rappeler, en précisément 24 heures, pourquoi j’avais tant aimé New-York la première, deuxième, troisième et toutes les fois qui ont suivi. Imaginez donc l’intensité de mes dernières 24 heures.

C’est un bonheur de vous les partager, et je vous remercie de me donner l’occasion de revivre cette journée à travers le prisme de mes souvenirs.

On se réveille avec Lamia vers 8h ce samedi, prêtes à attaquer la journée. Aujourd’hui on a pas mal de chose à faire ! Non pas que nous ayons quelque sorte d’obligations en cette première journée de weekend, mais comprenez, nous avons parfaitement orchestré cette journée de loisirs, et on compte bien profiter de chaque seconde. Aujourd’hui WE TAKE NYC ! Sport, balade, pique nique, soins, shopping, drinks… tout est sur notre TO-DO et l’on compte bien de transformer en Carrie Bradshaw, Blair, Serena & Rachel de Friends. Le tout en une journée, oui oui.

C’est donc de très bonne heure qu’on décolle de l’appart et après avoir dit au revoir au doorman, adorable et souriant, comme à son habitude, on file direction le temple, que dis-je la secte du spinning, dit aussi cycling, new-yorkais.

Déjà, lorsque l’on rentre dans l’enceinte du SoulCycle, nous étions cette fois-ci à celui de Bryant Park, juste à côté de la grande Bibliothèque de NY, on sent que l’on s’apprête à prendre part à quelque chose. C’est différent. Ça ne ressemble à aucun autre lieu dédié au sport que j’ai pu faire. Tous les employés sont habillés de la même façon, ils sont extrêmement souriants, d’un dynamisme étourdissant, les couleurs sont éclatantes : il règne ici une énergie électrisante. Oui l’usage de ces superlatifs est voulu : cet endroit, je le sens déjà, sort de l’ordinaire. Après quelques formalités nécessaires, notamment celle de récupérer les fameuses chaussures qui se clipsent sur le vélo (oui, ici on est vraiment chez les pros) on pénètre dans LA salle. Une soixantaine de vélos flambants neufs et ultra haut de gamme, une platine, une estrade pour le prof, des bougies… et l’interdiction formelle de prendre des photos. Dès notre entrée nous sommes suivis par 4 des super-employés ultra motivés dont je vous parlais : ils sont là pour veiller au bien être de chacun. Régler parfaitement les vélos, nous fournir une serviette propre, s’assurer que l’on a bien tout ce qu’il nous faut : boules quies, bouteille d’eau, élastique pour les cheveux et bien sûr, prodiguer aux petits nouveaux comme moi, quelques conseils. Que c’est bon de se sentir dorlotée. À 9h58 pétantes, Eddie, notre prof délicieusement efféminé mais diablement explosif, arrive, nous saluuuuuuue, et lance la musique. Aujourd’hui le thème c’est BEYONCE VS JAY-Z. 9h59, sur un fond de Rap US mélodieux, Eddie nous prévient, à partir de maintenant on laisse tous nos problèmes à l’extérieur de la salle, on est là pour nous, avec lui, on va s’amuser, s’éclater, se dépasser, crier, pleurer, qu’importe mais on va vivre quelque chose de magique. Parce qu’on est là pour ça. 10h00 : début du cours.

SoulCycle - Jade's Paper

SoulCycle - Jade's Paper

Les musiques défilent, je ressens chacun des beat qui se confondent avec le rythme des battements de mon cœur, je frissonne à chaque allocution d’Eddie, tant il est inspirant, je lance des regards complices à Lamia, qui comme moi est extatique du moment que nous vivons. Les gouttes de sueur commencent à perler sur l’ensemble de mon visage. Dieu que c’est cardio, et puis en plus il faut suivre le rythme de la musique et les chorées inspirées par notre coach, qui décidément à un imagination débordante. Et 1, 2, 3, 4, petit coup de hanche, et trois coups d’épaule. Et on recommence. Run the World, Crazy in Love… les remix de nos chansons préférées résonnent aux quatre coins de salle. Et 5, 6, 7, 8 ! Déjà 40 mn que l’on pédale, je ne vois pas le temps passer, je ne veux plus partir. Je suis plus que jamais connectée à chacune des parties de mon corps, je ne pense plus, je ressens, mille et une émotions. Et là, le bouquet final. Il lance l’une de mes chanson préférée de Queen B : Pretty Hurts et il éteint totalement les lumières, qui étaient déjà très tamisées. Nous sommes dans le noir total, seules avec nos émotions. Seules avec nous-même. Je suis submergée. L’effort physique si intense, la musique qui me transperce, par son volume, ses paroles, Eddie, qui nous motive sans relâche. Et puis la fin du cours. Je suis vidée et galvanisée. Je viens de vivre une expérience de dingue. Je suis tellement heureuse.

SoulCycle - Jade's Paper

On se remet doucement de nos émotions, Eddie vient nous féliciter et puis on discute un peu et on rigole tellement qu’on prend quelques photos ensemble et on échange nos Insta ! Promis, prochaine fois que je reviens, je passe lui faire un coucou, même si je n’ai pas le temps de faire un cours. Voilà comment on se fait des potes à New York, naturellement et simplement, sans peur du jugement, du statut ou de tout autre critère absurde… On passe ensuite se rafraîchir dans les vestiaires, garni de tous les produits nécessaires au bien-être d’une femme après une séance de sport : déodorant, shampoing sec, crème hydratante, rasoirs jetables, démaquillant… tout y est, en libre service. Je ne m’étale pas sur le sujet, et vous laisse deviner le plaisir procuré par un service poussé à son extrême.

Allez, il est temps de quitter le SoulCycle et de filer profiter du temps radieux qui illumine la ville. 30 degrés tout rond, un ciel bleu à en faire pâlir une journée d’été californienne et les newyorkais à l’assaut de leur terrain de jeu. Avec Lamia on se regarde dans les yeux quelques secondes et l’on comprend qu’il n’y a même pas besoin de débriefer sur la séance de ce matin. Ce que j’ai ressenti elle le ressent et inversement. C’est justement pour ça qu’elle a tant insisté pour me faire découvrir cet endroit. C’est justement pour ça qu’on est amies. Merci encore doudou.

On remonte les 15 blocs qui nous séparent alors de la maison avec un iced-tea bien mérité et on papote, on se laisse porter par l’énergie de la ville. Coolitude absolue. On passe par Times Square, histoire de prendre un petit bain de foule et de shopper quelques M&Ms à l’énooorme et cultissime boutique, en guise de récompense.

SoulCycle - Jade's Paper

À peine le temps de remonter à la maison, de se pomponner et un peu d’enfiler un outfit casual & comfy (must-have newyorkais) que nous voilà reparties en direction de Central Park. L’occasion de vous filmer quelques panoramas et de les poster illico dans ma story Snapchat : je sais que vous aimez quand je vous fais voyager, au delà des mots, avec images et anecdotes. Et vous savez quoi ? Moi aussi j’adore ça !

Alors pour les petits curieux ultra-connectés que je sais que certains d’entre vous sont, vous savez déjà que ce midi là je me suis tout bonnement régalée et ça c’est grâce à MANGIA : un bar à food proche de la perfection. Non parce que je vous vois arriver … « Jade tu nous saoules avec tes graines, tes salades et ton quinoa ! ». Oui c’est vrai, à Paris, le choix est encore limité quand il s’agit de healthy food. En revanche à NY, ils ont vraiment su faire une formidable synthèse entre nourriture saine, même diet parfois et gourmandise ! Ici, dans les bars à salades et autres healthy places où l’on peut se faire une lunchbox, on retrouve les mêmes aliments que chez Jour, Exki ou Cojean en France, mais véritablement cuisinés. Assaisonnement, variété des plats, du chaud, du froid, du vegan, du végé, du meat-lover… il y en a pour tous les goûts et à ce petit jeu là, Mangia remporte clairement la palme de la meilleure adresse pour aller chercher son dej à manger au bureau ou dans le parc. 25$ dollars plus tard, mon petit plat et mes fruits sous le bras, me voilà repartie, avec Lamia, en direction de Central Park pour un pique-nique digne d’une scène de film. On met le cap sur l’allée des Artistes, au cœur du Parc (côté Upper-East au niveau de la 65ème environ) et après avoir identifié le parfait spot : un petit banc à l’ombre où écureuils et petits oiseaux nous entourent, nous voilà prêtes à apprécier le spectacle. Et oui, c’est justement le charme de ce chemin : chaque jour, pléthore d’artistes viennent contenter visiteurs, joggueurs, habitués, touristes à travers leur art. Notre choix du jour : une violoniste particulièrement habitée, qui, le temps d’une salade nous a emmené un petit peu dans son monde.

C’est aussi ça New York… prendre le temps.

Le temps de nous perdre un peu dans nos pensées… de s’attarder sur la nature qui nous entoure que je réalise tout à coup – 13h35 : IT’S TIME ! J’ai prévu une petite surprise pour Lamia et on doit être dans l’Upper East dans moins de 10 mn… Je ne sais pas pourquoi mais mon petit doigt me dit qu’elle va ADORER… Et vous aussi !

To be continued…

xoxo ♥

2 comments

  1. S.

    Waouuuw, je te trouve transformée, affinée …
    Tu es sublime ! ! ! 😋

    Répondre

    1. jadespaper

      Merciii 🙂 J’ai perdu 2 kilos j’avoue :p

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *