SELF CARE - JADE'S PAPER

SELF CARE !

En voilà une tiens, de mes résolutions 2018 : prendre soin de moi.

Oui oui, je vous entends d’ici : “mais Jade, tu es déjà très soignée, très féminine, ça se voit que tu prends soin de toi!”. Ok, je vous l’accorde, mais à vrai dire cette année j’envisageais les choses de façon plus globale, et moins superficielle, au sens premier du terme.

Exit les seules préoccupations extérieures, cette année plus que jamais j’avais envie de créer une dynamique positive, allant de mon moral à mon épiderme, avec une pleine attention de ce qui me fait du bien.

Dans cette démarche de “well-being inside and out”, plusieurs éléments sont venus se mettre en place, notamment au cours des premières semaines de l’année. La première chose est sûrement que j’ai (enfin) appris à être à l’écoute de moi, de mes désirs, de mes envies. Notamment en terme d’alimentation pour commencer. Depuis début 2018, j’ai considérablement réduit ma consommation de protéines animales, et je suis devenue quasi-végétarienne. Nuancée dans l’âme, j’ai tout de même conservé les produits de la mer, que je consomme de temps en temps, à condition qu’ils soient frais et “éthiques”. En revanche, j’ai supprimé la viande, les oeufs et les produits laitier (ô fromage…) dans 90% des cas! Et vous savez quoi? mon corps me dit merci… surtout ma peau! C’est dingue! Quant à la fatigue quelque peu chronique ou encore cette sorte d’état léthargique d’après-manger? C’est de l’histoire ancienne!

SELF CARE - JADE'S PAPER

SELF CARE - JADE'S PAPER

En parlant de peau justement… j’ai eu le plaisir de recevoir une belle sélection de produits Clarins, l’une de mes marques chouchous, il y a un peu plus d’un mois et alors quel plaisir de re-découvrir certains produits. Pour commencer, la combo  gagnante des dernières semaines a été le baume corps au Karité associé à quelques gouttes de l’addition concentré éclat… histoire de préparer mon corps à la semi-nudité du climat Martiniquais! Je reconnais qu’avec l’OOTD (outfit of the day : tenue du jour) bikini/short en jean quasi-quotidien d’une vie aux Antilles, un petit peu de hâle supplémentaire n’était pas du luxe. Résultat, à mon arrivée au pays la semaine dernière, je me suis presque fondue dans la masse et j’ai pu afficher des gambettes naturellement dorée ! Merci Clarins !

SELF CARE CLARINS - JADE'S PAPER

J’ai pu aussi re-découvrir un produit que je connais depuis toujours je crois, car je le piquais tout le temps dans la trousse de toilette de ma maman lorsque j’étais jeune étudiante : le baume beauté éclair. Je me souviens qu’elle achetait la petite pochette voyage de chez Clarins qu’on trouve en duty-free, à chaque fois qu’elle venait me rendre visite à Paris, et moi fouinasse que je suis, j’allais piquer quotidiennement le petit tube pour me faire une beauté… chut, ça reste entre nous ! Du coup, recevoir ce produit a non seulement eu l’effet d’une madeleine de Proust mais pas seulement, après peut-être 1 an sans l’avoir utilisé, je me suis souvenue à quel point je l’aimais. À vrai dire, il s’agit très certainement de l’un de mes trois produits Clarins préféré et de ma crème de jour number one ! Mention spéciale pour sa texture assez unique : crémeuse sans être trop riche pour ma beau mixte et diablement séduisante par son odeur. Médaille d’or !

SELF CARE CLARINS - JADE'S PAPER

Et puis enfin, et là pour le coup ce fut une totale découverte, l’huile confort pour les lèvres. Ce petit flacon m’a un petit peu interpelé au début … c’est vrai qu’il n’y a pas trop d’équivalent chez les autres marques, ou du moins, je n’en avais jamais testé, et j’étais curieuse de découvrir. Vous le savez, le makeup et moi ça fait un, les rouges à lèvres liquides mat, c’est ma vie… et pour en profiter il faut une bouche bien hydratée, plumpy et surtout pas gercée. Sachant qu’il y a encore une semaine j’étais à Paris avec 1 degré… pas évident ! Je me suis donc dis, chouette, voilà un produit qui, à défaut de me convenir côté texture (une huile sur les lèvres… heu sensation pas très agréable non?), au moins sera utile. QUE NENI, meilleure découverte ce truc! Je crois même que c’est le premier produit que j’ai glissé dans mon vanity pour la Martinique. A mi-chemin entre un gloss, un baume à lèvres et une huile ce truc est purement et simplement addictif ! En plus il y a un petit côté 3 dimensions qui fait qu’on gagne en volume… #miam! Au final je m’en tartine sur les lèvres dès que l’envie m’en prend, je ne porte plus que ça et j’admire avec gourmandise la légère couleur corail qui se dépose sur ma bouche. Allez, celui-ci on l’adopte !

Nourriture… Soins… pour moi le concept du “SELF CARE” au sens anglo-saxon du terme ne s’arrêtait pas là et j’allais le vérifier très rapidement.

Lundi 5 février, j’atterris en Martinique, après 9 mois sans être rentrée parmi les miens, après 9 mois sans avoir foulé ma terre natale. Ma soeur a mis au monde une petite fille et je n’avais plus d’excuse, il me fallait venir profiter de cet amour débordant et chérir ce petit miracle de la vie. Je vous l’avais dit en début d’année, cette année plus que jamais je me suis promis de faire de ceux que j’aime ma priorité et bien que ça soit en fait des moments de partage je me suis rendue compte que ça me faisait surtout du bien à moi.

Déjà une semaine que je suis à la maison et qu’il est bon de libérer et d’habiter son temps de ce qui est essentiel : des moments en famille, entre amis : cette famille que l’on se choisit, des moments en communion avec la nature… souveraine en Martinique. Prendre, sans culpabilité, 1 heure pour papoter au téléphone, 1/4 d’heure pour admirer le coucher du soleil (égoïstement, sans même même le partager sur Instagram avec le #sunset!), 20 minutes pour une manucure, bien installée sur la terrasse avec les alizés qui me chatouillent la nuque. Que c’est bon! J’ai même accepté, avec complaisance presque, de ne pas écrire sur le blog pendant toute cette première semaine aux Antilles… et je le vis bien.

Je crois que j’ai plus que jamais mis le doigt sur ce qu’est le fait de prendre soin de soi. Vivre librement, selon son propre système de valeurs, celui qui accepte de se livrer seulement dans les véritables moments d’introspection, de communion avec soi, et qui nous chuchote… voilà ce qui me rend heureux. Une discussion sacrée, un éclair de lucidité… auquel il est si bon d’être attentif…

Vous l’aurez compris, mon voyage ici me laisse rêveuse mais aussi résolument déterminée à avancer et accomplir petit à petit toutes ces choses, des plus légères aux plus significatives, qui me font ressentir de sentiment de plénitude.

Sentiment de plénitude qui vient d’ailleurs d’être interrompu par le bruit de la débroussailleuse du voisin ahaha … les Martiniquais savent de quoi je parle ! Je vous dis à très vite avec quelques clichés du Paradis où je me trouve !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *