Sri Lanka - Jade's Paper

#SriLanka – Carnet de Route – 2ème partie

Je vous racontais ici mes premières 24 heures de mon voyage au Sri Lanka, et comme vous avez pu le constater, ce fut… disons, exotique !

Après une bonne nuit de sommeil, 1er réveil au Sri Lanka, et début de l’émerveillement. J’avais presque oublié cette sensation. Cette sensation de se réveiller avec le chant des oiseaux… (ah non pardon c’était pas tout à fait ça, je veux dire se réveiller avec le chant du muezzin, depuis la mosquée située à… 50m de ma fenêtre… of course !).

Après cette délicieuse surprise d’être réveillée à 5h du matin, 2ème réveil vers 8h, avec cette fois ci le chant des oiseaux et cette sensation délicieuse de sortir sur le pas de la porte de « la villa » les pieds dans le sable, dans la chaleur déjà franche du matin. Sans rire, j’avais oublié ce que c’était de ne pas lutter contre la désagréable sensation de froid et l’obscurité à laquelle nous sommes astreints à Paris, l’hiver.

Direction notre petit kiosque, qui déjà la veille avait été témoin de notre première soirée, de nos éclats de rire, de nos parties de cartes interminables, pour une petit dej gargantuesque. Au programme : œufs au plat, régiment de bananes, jus, café et toast à volonté ! Miam tout ce que j’aime ! Bon par contre, moi qui comptait profiter de ce voyage sous les tropiques pour faire une petite diète c’est loupé ! Le Sri Lanka va en effet s’avérer être un pays où la gastronomie nous a pas mal plu….. on a fait que bouffer ! Mais je vous assure, c’était si boooon.

L’estomac plein et nos maillots de bains enfilés (je vous passe l’étape de la douche glacée, ce fut une souffrance à chaque seconde…), nous voilà partis en direction du club de kite pour enfin commencer les choses sérieuses.

Souvenez-vous… il m’avait vendu le « on va kiter comme des dieux au bout de 2 jours » : alors moi j’y comptais bien ! Et puis même si je faisais pas la maline, au fond de moi, j’étais déjà en mode compet’ avec moi même ! « Meuf, t’es sois-disant archi sportive làààà avec tes vidéos à la con sur Instagram, t’as intérêt à sortir ton boule de l’eau et à rider la vague comme jaja ».

Typiquement le genre de conversations que j’ai avec moi-même.

On arrive au club, présentation, récupération du matos, traversée du lagon sur un petit bateau à moteur plus que douteux (ça fait partie du folklore local) et arrivée sur cette immense étendue de sable. Pas d’eau turquoise et quelques algues pour nous chatouiller les pieds dans l’eau mais quelle panorama. Une vue à couper le souffle et un sentiment de liberté absolu. Je m’y suis tout de suite sentie bien sur cette plage. On se sent seul au monde à l’autre bout de la planète.

Passée les deux premières heures d’excitation, on se rend compte que le kite c’est un peu ingrat au début : on passe les 6 premières heures de cours sur le sable en réalité, pour apprendre à manier le kite, à l’instar d’un cerf-volant… parce que mine de rien, si on ne veut pas se faire emmener à 5 mètres du sol et retomber 10 mètres plus loin en faceplant magistral avec 2 dents en moins (hein Cam ?), vaut mieux écouter attentivement le prof et maîtriser la technique nécessaire au bon démarrage du kite !

Après 2 jours de dur labeur, de coups de soleil, de courbatures, de découragement, de fous rires et de jolies crise de nerfs pour certains (je ne citerai personne !) , on y était enfin : on avait enfin les capacités pour enfourcher notre planche et aller rider comme des Dieux ! C’était bien le deal non ?

Ok, j’avoue, les premiers essais furent assez laborieux mais, à force de persévérance WE DID IT ! La plupart d’entre nous a réussi à sortir de l’eau et à tirer des bords et ça c’est quand même un énorme kiff. Le gros point fort du kite c’est que finalement au bout de 2 jours intensifs, on peut en effet commencer à avoir des sensations de glisse très sympa !

Pour ma part, j’ai réussi à sortir et à tirer des bords, et la sensation de maitriser son aile, de pouvoir doser le vent qu’elle prend, de se sentir glisser de plus en plus vite et de sentir que petit à petit, l’appréhension laisse place au pur plaisir de se retrouver au milieu de l’eau, sur sa planche a été une vraie satisfaction pour moi ! Parce oui, j’ai grogné au début, je me suis parfois découragée, j’ai engueulé Boris (mon coach, beaucoup trop patient et adorable) mais j’ai finalement réussi non seulement à faire du kite (qui était l’objectif n°1) mais surtout à prendre beaucoup de plaisir en le faisant, et ça c’était pas gagné au début…

Cela faisait donc 4 jours que nous étions à Kalpitiya, petit village de 9 habitants (nous), 4 jours de sport, 4 jours de soleil non stop, 4 jours d’apéros sous notre kiosque à engloutir siroter de la Lion (la bière locale qui m’a enfin fait aimer la bière d’ailleurs), 4 jours de curry, fried rice et autres plats traditionnels délicieux (I mean dé-li-cieux), 4 jours de time’s up, 4 jours de douches froides aussi, 4 jours de réveil avec le muezzin, 4 jours entourés de petites bestioles sympa sympa (j’ai notamment pas mal kiffé l’énorme grenouille sur la cuvette des toilettes à 3 cm de #monpetitculnul).

Bref, vous l’aurez compris, 4 jours de pur bonheur mais aussi 4 jours un petit peu rudes et spartiates tout de même !

Sri Lanka - Jade's Paper

Sri Lanka - Jade's Paper

Sri Lanka - Jade's Paper

Sri Lanka - Jade's Paper

Sri Lanka - Jade's Paper

Sri Lanka - Jade's Paper

Sri Lanka - Jade's Paper

Sri Lanka - Jade's Paper

Sri Lanka - Jade's Paper

Du coup, sous l’impulsion féminine (5 filles, 4 mecs, nous étions en majorité !), nous avons finalement décidé d’écourter notre séjour à Kalpitiya et donc de sacrifier un peu de kite pour partir à la découverte du pays ! Eh oui, après réflexion, on s’est dit que certes c’était cool de kiter, mais que c’était quand même dommage de ne pas voir ce que ce pays avait d’autre à offrir.

Ni une, ni deux, on embarque dans un nouveau van-de-la-mort avec chauffeur-beaucoup-trop-gentil et direction le centre du pays, à la recherche des temples, grottes et autres lieux absolument incontournables selon le Lonely ! On avait notamment en tête de visiter le Rocher du Lion, cet énorme « rocher » situé à Sigiriya, au milieu de la jungle et qui est un site archéologique à ne louper sous aucun prétexte lorsque l’on va au Sri Lanka.

Après 4 heures de route, et un MAGNIFIQUE couché de soleil croisé sur le chemin, on arrive donc à notre deuxième spot : Dambulla, situé à 25mn de voiture de Sigiriya. On rejoint notre hôtel, qui s’avère plus confort que le premier (mais toujours pas d’eau chaude bordel-de-merde !) et là on a la bonne surprise de voir que le propriétaire nous accueille avec un dîner gargantuesque – et délicieux – alors que l’on débarque à 9 à minuit… je ne cesserai de le répéter : les Sri-Lankais font surement partie des populations les plus accueillantes et bienveillantes que j’ai rencontrées au cours de mes voyages.

On se régale encore une fois, on englouti sirote plusieurs quelques Lion, on va se coucher, épuisés par le périple, mais galvanisés et excités par ce voyage qui décidément, est synonyme d’aventure et de découvertes.

7h du mat’, réveil toujours aussi agréable dans la chaleur douce du matin. On se retrouve tous, comme tous les matins, autour d’un petit dej encore une fois bien garni. Café, salade de fruits, omelette Sri Lankaise, toasts, tout y est !

On ne traîne pas trop : départ pour Sigiriya. Arrivés là bas, on décide de prendre un guide qui nous expliquera toute l’histoire derrière ce site, il faut le dire, impressionnant. C’est immense. C’est énorme. C’est majestueux et à chaque pas, on ne cesse de se poser la question « Comment ont-ils fait pour construire une chose pareille à l’époque ? ». C’est assez impressionnant et la vue qu’offre le sommet du rocher se mérite : 1200 marches à monter et la peur du vertige à maîtriser. Mais chaque petite goute de sueur qui perle sur nos visages en vaut la peine : le panorama est incroyable !

Je vous laisse avec quelques photos et vous dis à très vite pour la 3ème et dernière partie de ce carnet de route : au programme plage, bars et eau chaude !!!

Sri Lanka - Jade's Paper

1er site : Le Rocher du Lion

Rocher du lion - Sri Lanka

Sri Lanka - Jade's Paper

Sri Lanka - Jade's Paper

Sri Lanka - Jade's Paper

Rocher du lion - Sri Lanka

Rocher du lion - Sri Lanka

Rocher du lion - Sri Lanka

Processed with VSCO with hb2 preset

Sri Lanka - Jade's Paper

Sri Lanka - Jade's Paper

Sri Lanka - Jade's Paper

Sri Lanka - Jade's Paper

Sri Lanka - Jade's Paper

2ème site : temple troglodite

Sri Lanka - Jade's Paper

Sri Lanka - Jade's Paper

Sri Lanka - Jade's Paper

Sri Lanka - Jade's Paper

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *